Quand bien manger devient un luxe – Benjamin Sèze

Vous ne regarderez plus jamais votre assiette de la même façon après avoir lu ce livre. Il vous conduit à travers les réalités choquantes de l’inégalité alimentaire et vous met au défi de repenser vos habitudes alimentaires. Préparez-vous pour un voyage culinaire qui éveillera votre conscience sociale.

Benjamin Sèze, Quand bien manger devient un luxe, Les Editions de l’atelier. 2023, 176p. EAN: 9782708254114

(10 commentaires)

  1. Livre passionnant et bien écrit…. J ai appris et compris de nombreuses choses déviants dans notre système merci
    Armelle Barrillon

    1. Livre très instructif, intéressant et assez facile à lire. Il m’a appris beaucoup de choses que je ne savais pas concernant la précarité alimentaire, par exemple, le fait que la pandémie du Covid 19 a été beaucoup plus difficile à vivre pour certaines personnes que pour d’autres, qu’énormément de personne ont des difficultés à se nourrir chaque jour mais restent dans le silence… Cette lecture a été très enrichissante et m’a incité à la réflexion sur les inégalités alimentaires et la nécessité d’agir pour un accès équitable à une alimentation saine pour tous.

  2. Très bon ouvrage qui dresse un portrait intéressant des inégalités entre les populations avec des concepts abordés nouveaux ! Le livre n’est pas extrêmement long ce qui permet une lecture fluide. Je ne pensais pas qu’il y avait autant de personnes qui ne mangeaient pas à leur faim en France, 11%…

  3. Livre au sujet intéressant et au coeur des enjeux sociaux contemporains. Cependant j’ai trouvé le livre plutôt mal écrit et plutôt simple pour un niveau première \ terminale si l’on s’est penché en amont sur le sujet. Mais l’auteur propose tout de même des exemples de société assez intéressants avec les étudiants, des ménages etc et deux ou trois chiffres qui sont bons à retenir pour la culture générale, avec un sujet aussi important. Je déconseille tout de même ce livre si vous voulez approfondir le sujet.

    Charlie

  4. @Charlie, visiblement on n’a pas lu le même livre. Je rejoins plutôt les trois premiers commentaires. J’ai lu le livre après être tombé sur une critique dans Alternatives économiques. Je l’ai trouvé bien écrit et fluide à la lecture. Le sujet est très bien documenté, tout en étant incarné avec des témoignages de personnes qui sont directement concernées par le problème. Le livre soulève des questions intéressantes qui font débat comme « jusqu’où laisse-t-on une liberté de choix aux personnes précaires ? » Il démonte pas mal de préjugés sur la précarité et remet en cause des idées préconçues sur les solutions à apporter. Ça m’a beaucoup fait réfléchir. Je pense que c’est une bonne lecture pour des lycéens. Je le conseille.

  5. Livre intéressant qui amène des faits concrets accompagnés de statistiques et de témoignages des personnes concernées. Il aborde ce sujet sur différents aspects. Le seul bémol serait qu’il faut s’intéresser pleinement au sujet pour l’apprécier et rester accroché.

  6. Je ne me lassais pas de lire un livre instructif qui, grâce aux statistiques (mais il y a un peu trop) et aux informations précise, m’a fait prendre davantage conscience du type d’inégalité sociale alimentaire que nous avons dans le monde dans lequel nous vivons.

  7. J’ai trouvé que ce livre était interessant car il nous permet de comprendre les problèmes de nutrition auxquels beaucoup de personnes font face. Il se repose sur beaucoup de statistiques et d’interviews ce qui le rend interessant. En revanche, j’ai trouvé qu’il avait tendance à être assez répétitif. Vu que le livre est composé de pleins de petites histoires, j’avais l’impression de lire plus des articles qu’un livre car ça ne suit pas une seule histoire mais plusieurs avec des statistiques et des exemples précis. J’ai donc eu du mal à rester accrochée. Globalement, c’est un livre qui m’a plutôt plu et au cours duquel j’ai appris beaucoup de choses mais un peu long.

  8. Un ouvrage instructif au travers duquel il a été facile de faire un lien avec ce qui a été vu en classe. Un livre avec beaucoup d’informations et notamment beaucoup de chiffres/statistiques qui permettent de rendre l’ouvrage captivant, qui témoignent finalement d’un grand travail de la part de l’auteur. Benjamin Sèze nous partage plusieurs histoires/exemples concrets qui nous permettent d’avoir une idée sur les difficultés que peuvent rencontrer certains ménages français. La précarité alimentaire est une grande inégalité et c’est un livre qui incite à réfléchir sur notre société d’aujourd’hui et sur la nécessité de subvenir aux besoins des Français. En revanche, si je devais citer un point négatif, je trouve qu’il y a un peu trop de statistiques et j’ai donc eu un peu de mal à m’accrocher sur la fin.

  9. Le livre est très pertinent et aborde le sujet de la précarité alimentaire de manière simple à comprendre. L’auteur a fait preuve d’un grand travail de recherche avec des sortes d’interviews et de sources multiples. Certains passages ont pu susciter ma sensibilité et m’ont fait ouvrir les yeux sur la situation et des enjeux qui l’entourent. Pourtant, je trouve qu’il explique des évènements pas vraiment surprenant et dont nous sommes déjà tous au courant comme l’impact du Covid. J’ai parfois l’impression que l’auteur se répète. Mais dans l’ensemble, c’est un très bon livre qui est instructif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *